Tarnów

- TARNÓW - Rynek (09)

A travers la Renaissance de Tarnów
 "Perle de la Renaissance" ainsi est appelée la Vieille Ville de Tarnów par d'éminents connaisseurs de l'art. Tarnów, au temps de la Renaissance était l'une des plus belles villes de Pologne...

Sur les traces d'un héros de la Pologne et de la Hongrie - général Józef Bem
 Le Général Józef Bem, héros national de la Pologne et de la Hongrie, naquit a Tarnów dans une maison du faubourg appelé aujourd'hui Burek...

Sur les traces des Juifs de Tarnów
 En 1939 Tarnów comptait 56.000 habitants, dont environ 25.000 étaient Juifs (45% des citadins) et était la quatrieme ville dans l’ancienne Galice Polonaise quant au nombre de juifs (apres Lwów, Cracovie et Stanislawów) et la premiere parmi les plus grandes villes en ce qui concerne son pourcentage...

Sur les traces de l'"Edison Polonais" - Jan Szczepanik
 Dans l’histoire de Tarnów on remarque aussi l’inventeur polonais le plus universel – Jan Szczepanik. Le pionier de la photographie colorée, de la télévision et du film en couleurs, le précurseur de l’industrie du tissage moderne, entre autre le gilet pare-balles...

Architecture sacrée en bois

TARNÓW - Kościół p.w.  Matki Bożej Szkaplerznej (2)

La richesse énorme et l’attraction de l’architecture en bois de la Petite Pologne sont indéniables. À l’époque on construisait en bois des maisons rustiques campagnardes, des auberges, des manoirs pour la noblesse et des églises. Les plus vieilles constructions en bois datent du XVe s. Le groupe des bâtiments de caractère sacré est le plus nombreux parmi les monuments en bois. Jusqu'à aujourd’hui ont survécu quelques dizaines d’églises en bois – peut-être les plus beaux symboles d’attachement à la religion et à la tradition.

L'ethnographie et le folklore

Zalipie - Malowana Wieś (4)

Dans la région de Tarnów nombreux sont les lieux où la tradition, la culture et l’art populaire se sont maintenus. Chaque dimanche des Rameaux ( une semaine avant Pâques), à Lipnica Murowana on peut admirer les rameaux de Pâques qui arrivent parfois à 30 m de hauteur. A Zalipie, les fermières décorent non seulement leurs maisons mais aussi le mobilier de motifs floraux. A Jastrzebia, près de Ciezkowice, on peut goûter le pain traditionnel. Au Musée Ethnographique on peut visiter une exposition fixe unique en Europe consacrée à la vie et à la culture des Tsiganes.

Mine de sel de Bochnia

kopalnia-bochnia-2014-02

La Mine de Sel Bochnia est la plus ancienne de Pologne. L’extraction de sel dans les alentours de Bochnia remonte à 3500 ans avant J.C. La mine de Bochnia commença à fonctionner comme entreprise d’extraction en 1248. La Mine de sel constitue la vraie richesse de cette terre ; c’est grâce aux gisements de sel que la ville de Bochnia est devenue l’un des centres économiques majeurs de Polonia Minor moyenâgeuse. À ce jour, la Mine de Sel Bochnia est l’un des centres touristiques les plus attractifs de la région. Les visiteurs peuvent découvrir : le Trajet Touristique qui mène par le niveau IV Auguste et VI Sienkiewicz. L’attractivité du trajet est renforcée par une exposition multimédia, qui est particulièrement appréciée par les enfants. La Mine se visite à pied ; cependant, une partie du trajet est parcouru en train souterrain. Les téméraires peuvent passer d’un niveau de la mine à l’autre par un toboggan de 120 m. Tous les visiteurs garderont un souvenir inoubliable de la traversée en barque d’un lac souterrain.

Les Châteaux

Nowy Wiśnicz - Zamek (4)

Dans la partie est de la voïvodie de Petite Pologne il y a beaucoup d’endroits qui peuvent intéresser les amateurs de paysages incomparables ou de curiosités architecturales ou historiques. On peut y retrouver des lieux mystérieux marqués par bien des légendes où l’on a l’impression d’entendre le cliquetis des armures de chevaliers. On vous invite à voir et à visiter des châteaux, des fortifications et leurs vestiges après des années de splendeur (ruines). La fondation des premiers châteaux en Pologne fut influencée par la formation des frontières de la Pologne et l’apparition des familles de chevaliers aisées. Bien que les terres de Tarnów n’étaient pas sur des frontières, elles étaient traversées par d’importantes voies commerciales nécessitant de la garde et celle-ci était garantie par les garnisons armées des châteaux fortifiés.

La nature

Ciężkowice - Skamieniałe Miasto (2)

La réserve naturelle "La Ville Pétrifiée" est reconue comme l'une des plus grandes attractions touristiques dans la région de Tarnów. Elle a été crée pour protéger une groupe des pitoresques rochers qui forment Le Grès Ciężkowicki. Les rochers qui en résultat d'une érosion ont acquis de fantastiques formes, et c'est pourquoi plusieurs d'entre eux possedent son propre nom p. ex. la Sorcière, l'Aigle, le Blaireau les Pyramides ou le Champignon.

Les monuments de la culture juive

TARNÓW - Cmentarz żydowski, Pomnik Pomordowanych Żydów

Pour bien connaître la culture juive de notre région il faut remonter dans le passé. Les premiers colons juifs apparurent sur ces terres au Moyen Âge. Au cours des siècles, profitant de la tolérance religieuse en Pologne, la société juive devint de plus en plus nombreuse. En 1939 les Juifs constituaient un pourcentage significatif des habitants de ces terres. Beaucoup faisaient partie de l’élite culturelle et intellectuelle (avocats, médecins, enseignants, entrepreneurs). Mais considérablement plus nombreux étaient les pauvres qui habitaient des petites annexes dans les cours, des maisons en bois et des appentis.

Les cimetières militaires de la Première Guerre Mondiale

Cmentarz wojskowy z I W.Ś. nr 150 w Chojniku

Dans la région de Tarnów il y a environ 200 cimetières de la Première Guerre Mondiale. Une telle dénsité de nécropoles militaires rappelle des batailles sanglantes qui se sont deroulées sur le terrain de la province de Galice (entre autres dans les environs de Tarnów) en 1914 et 1915, entre l’armée russe et autrichienne. Ces cimetières, situés souvent sur les champs de bataille, pleins d’arbres sont témoins importants de l’histoire de cette région.

À travers des monuments sacraux

TARNÓW - Muzeum Diecezjalne (1)

La région de Tarnów est un endroit très important sur la carte de l’architecture sacrale du monde. Le séminaire de Tarnów est le plus grand au niveau mondial, du diocèse de Tarnów part le plus grand nombre de missionnaires diffusés sur tous les continents. Et quant au Musée Diocésain c’est le plus ancien musée de ce type en Pologne. Un rôle très important joue le Sanctuaire à Tuchów avec son musée des Missions visité par des milliers de pèlerins chaque année. Lors de sa visite à Tarnów, le 9 juin 1987, le pape Jean-Paul II a dit: „ Vous ne vous imaginez même pas comment j’aimais toujours aller à Tarnów”.

Le Charme des petites villes

Lipnica Murowana - Rynek (1)

Ce qui unit les petites villes de Pogórze : Ciezkowice, Czchów, Lipnica Murowana, Nowy Wisnicz, Tuchów, Wojnicz et Zakliczyn, c’est le charme incomparable et l’ambiance du calme provincial. La plupart de ces villes, qui ont gardé un arrangement médiéval des constructions, furent fondées dans la premiere moitié du XIVe s. Elles se caractérisent par des places du marché entourées de maisons sans étages avec des auvents en bois.